Rosa candida est le nom d'une rose ancienne et rare, cultivée avec passion par le jeune Arnljotur et sa mère dans la serre de la maison familiale en Islande.

Rosa candida est aussi le titre du premier roman (publié en français) de Audur Ava Olafsdottir. Une histoire originale qui semble se construire au fil des pages.

rosa candida

Rosa candida de Audur Ava Olafsdottir

Traduction fraçaise aux Editions Zulma en 2010

et aux Editions Points en 20112

 

Quelques mois après le décés de sa mère dans un accident de voiture et la naissance imprévue de sa fille, Arnljotur va quitter sa terre natale, son vieux père, son frère jumeau autiste, Flora Sol, sa fille et la mère de celle-ci, pour aller réhabiliter la roseraie d'un monastère à l'étranger (Italie ?) où l'on cultivait la Rosa candida.

Après un long, très long, voyage durant lequel Arnljotur multiplie les rencontres, il parvient à son but. Il y est bientôt rattrapé par son passé en la mignonne petite personne de Flora Sol. Du haut de ses 9 mois, cette petite fille va bouleverser les habitudes de son jeune papa et l'aider à se construire.

J'ai aimé ce roman initiatique singulier pour sa fraicheur, la bonté de ses personnages et l'optimisme qui s'en dégage.

Malgré quelques longueurs parfois, je l'ai lu assez vite, prise par sa non-intrigue, son non-suspense. Car il ne se passe rien d'extraordinaire dans la vie du héros si ce n'est une découverte de lui-même à travers les autres.

Après avoir été si remuée par le roman de Sorj Chalandon il me fallait bien la légèreté originale, parfois à la limite de la réalité, de cette Rosa candida !