Il y a quelques semaines, alors que l'hiver sévissait, ma copine/collègue dite "la fée du crochet" et moi, nous mîmes en tête de nous coudre de petites jupettes !

Toutes deux armées du célèbre livre japonais 335-fr "Vêtements de tous les jours", nous jetâmes notre dévolu sur la jupe A pour elle et la jupe B pour moi !

N'ayant pas de photos de la jupe de ma copine, vous ne la verrez pas. Il faudra donc me croire sur parole.

En denim léger, transformée en portefeuille elle est vraiment très jolie et ... portable !

La mienne en revanche n'est pas portable mais, malheureusement pour vous, je l'ai prise en photo !

Je ne suis pas certaine de la mettre vraiment un jour (et pas seulement parce que j'ai compris que cette année il n'y aurait ni printemps, ni été, non, non !), ou alors pas en plein jour !

Mais malgré tout ce que je lui reproche, je suis particulièrement contente de la pose de la fermeture invisible, on commence donc par elle !

Sans titre 3

Et là, bien sûr vous vous dites : "Quelle mouche l'a piquée de coudre une jupette en toile de Jouy ?"

Eh bien, je n'ai pas la réponse ! Et la toile de Jouy c'est un peu raide, super pour des coussins, rideaux, fauteuils ... ou pour des abat-jours !

Ah bah voilà, je savais que cette jupe me rappelait quelque chose, un abat-jour !

Allez, je vous montre quand même !

PicMonkey Collage

Jusque là, tout va encore à peu près :

Toile de Jouy et fermeture éclair invisible de chez Eurodif

Neige hivernale accompagnée de son rayon de soleil pour nous faire croire que le printemps pointait !!!

 

C'est maintenant que ça se gâte !

Attention les yeux, âmes sensibles s'abstenir : jupette de printemps portée sur gambettes d'hiver, lumière intérieure carrément glauque, ça va faire mal !

Sans_titre_2

Sans_titre_4

Si vous ne l'avez pas remarqué, je prends des pauses savantes pour atténuer les fronces disgracieuses que j'ai lourdement placées sur les hanches (comme si c'était nécessaire!) me transformant illico presto en lampadaire !

 

J'avais pourtant longuement pesé le pour et le contre avant de me lancer, une jupe plus droite aurait été plus adaptée mais je voulais du léger, du printanier ! Eh bien pour du léger, c'est du léger, mais du léger genre montgolfière !

J'ai maintenant le choix des thèmes pour le carnaval de l'an prochain : "la déco de nos grand-mères" ou bien "dirigeables, montgolfière et autres objets volants".

Par contre, j'ai trouvé les explications du livre très claires, je suis donc entièrement responsable du ratage : tissu trop raide pour le modèle, fronces trop nombreuses et mal placées, jupette de fillette de 8 ans plus très adaptée à la mère de 3 enfants (dont l'aînée a gentiment dit en voyant la jupe "Mais c'est énorme !!!") que je suis.

Ce qui m'inquiète le plus dans tout ça, c'est que cette jupe était censée conjurer le mauvais sort et nous apporter le printemps. Mais depuis qu'elle hante mon placard, les températures ont chuté et la neige menace de tomber une fois par semaine !

Alors je fais quoi ?

Je la double de polaire pour pouvoir la porter quand même ?

Ou bien je décide de faire comme si tout était normal et j'attaque un autre projet couture, l'air de rien, en me disant que tout cela n'est que pure coïncidence et que je ne suis pas responsable du dérèglement climatique ?!