Merci à la baby-sitter qui avait déjà eu la varicelle !

Ma soirée littéraire ne fut pas annulée et Jean-Philippe Blondel était bien là lui aussi !

La preuve en image (floue, floue, très floue mais c'est bien lui !)

rencontre_JP_Blondel

Pendant la rencontre, dans la salle de spectacle de la MJC,

où il a volontiers répondu à différents questionnaires,

littéraires et musicaux ...


C'était une belle soirée, il est tel que je l'imaginais, souriant, ouvert, humain, à l'écoute de son lectorat.

Il a parlé de 06h41, comme d'un roman qui lui "permet de respirer" (malgré une histoire pas vraiment joyeuse) contrairement à Et rester vivant qu'il qualifie de "roman qui fait mal au dos", parce que très autobiographique.

Il dit de Juke box (Robert Laffont, 2004), son troisième roman, que c'est un texte matrice, une sorte de 1ère version de chacun des suivants. Je ne l'avais pas lu et du coup j'ai eu envie de me l'offrir. S'y mèle musique et écriture, à la manière d'une BO de film. J'aurai l'occasion de vous en reparler après lecture !

jukebox

 

Il fut question de ses textes non publiés, dont les éditeurs non jamais voulu (mais c'est de l'histoire ancienne), de ses textes publiés (nombreux), de ses romans à venir (un pour adulte, à paraître en janvier 2015, dans la catégorie "qui fait mal au dos", et un pour ado, pour septembre 2013, sur le théâtre, on les attend), de sa vie de prof, de père, de mari, d'écrivain, d'homme quoi !

S'en est suivie une séance de dédicace, à laquelle je n'ai pas résisté !

D_dicace_JP_Blondel

Un petit mot pour Mademoiselle A. dans (Re)play  (Actes Sud Junior, 2011)

roman ado qu'elle n'avait pas lu (et dont je n'avais pas parlé dans mon post précédent !)

puis un petit mot pour sa copine Mademoiselle L. dans Brise glace (Actes Sud Junior, 2011)

puis quelques uns pour moi (et mon entourage !).

Merci à JP Blondel de s'être prêté à cet exercice, peut-être pas si agréable que cela en a l'air !


Pour finir, en "spéciale dédicace" (comme disaient les animateurs radio dans ma jeunesse^^),

voici LA chanson de Lloyd Cole and the Commotions qui a mené JP Blondel à Morro Bay.

Alors, écoutez et souvenez-vous (peut-être ^^) 

 Lloyd_Cole_Easthampton

clic clic sur la photo